S4U fait le pont improbable entre techno et RnB des 90’s

Et justifie le port de la banane sur la poitrine en même temps que l’on s’enjaille sur « Never Leave You » de Lumidee.

Article écrit pour i-D France

S’il y a bien un groupe qui a tout compris à 2018, c’est S4U. À l’heure où la techno résonne dans tous les coins de rue et où Paris assume ses plaisirs coupables RnB 90’s, les deux jeunes londoniens Rosita Bonita et Prinz George raccrochent les wagons et sortent leur première mixtape Heart2Say. Rencontre pendant un concert d’Oasis (ce dont on doute un peu) ; esprit DIY en frontal ; Aaliyah, Janet Jackson, TLC ou Destiny’s Child dans le walkman ; créoles, baggy jean et chorégraphie dans les clips à la VHS, le duo S4U creuse dans son vécu, conscient du privilège d’avoir expérimenté en direct l’âge d’or du RnB : « Ce son était tellement en avance sur son temps qu’il colle parfaitement avec ce que le public recherche aujourd’hui » nous expliquent-ils.

Timing parfait : le genre se paye en ce moment une seconde vie. Beyoncé règne, une bonne soirée parisienne ne se termine pas tant que « Never Leave You » de Lumidee n’a pas été jouée et le port de la banane Lacoste en biais sur la poitrine est de rigueur. Il fallait un son contemporain pour accompagner ce revival, moins extrême que celui du crew Casual Gabberz, qui partage certains des codes vestimentaires. Voilà donc Heart2Say, mixtape à la carrure d’un véritable premier album : « Nous voulions faire fusionner nos influences […] qui vont du slow jam RnB à la techno. Nous avons écrit un script, invité tous nos amis et collaborateurs et la charge de travail réalisée pour Heart2Say est équivalente à celle d’un album, sauf que la mixtape est gratuite. »

Et ça prend. Un peu partout sur la blogosphère on peut y lire que S4U est l’un des projets les plus intéressants du moment, en ce qui concerne le RnB. Mais les deux amis gardent la tête froide : « En ce moment, la chose qu’il faut garder à l’esprit c’est de savoir quand s’arrêter. Il y a tellement de créativité et de nouvelles idées qui gravitent autour de nous que l’on peut facilement s’y perdre. Ça nous apprend à rester concentré [sur ce que l’on veut faire]. »

Pour le track « No Ego », en avant-première sur i-D France, le duo libère cette langueur RnB qui sent le velours d’un club à bouteilles et nous laisse apprécier le travail sur les voix et ses harmonies, qui en font un peu trop sans trop en faire : « ‘No Ego’ est l’une des premières chansons que nous avons produites sous S4U et qui a été retouchée un nombre incalculable de fois avant de finir comme ça. Elle a une vibe bouncy qui explore les relations entre les gens d’une manière plus profonde que juste physique ou relative à l’égo. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s