Pourvu que Folamour serve d’exemple à la scène house française

Un grand album implique de grandes responsabilités.

 

Folamour s’appelle Bruno, il est Lyonnais, est nouvellement résident de ses propres soirées au Rex Club à Paris, mais à part ça il n’a rien de Français. Je veux dire qu’il habite à Londres, s’exprime toujours en anglais sur ses réseaux sociaux et que sa musique ou celle qui l’inspire n’ont rien de gaulois. Sans manquer de respect à la patrie, ce n’est pas forcément à la France que je pense quand on parle de disco, de soul ou d’afro-beat. Ni même de house d’ailleurs, bac dans lequel on va retrouver ce deuxième album Ordinary Drugs, album d’un artiste qui a une place particulière sur la scène hexagonale, c’est à dire la place de locomotive.

Pour moi, après le fait que ce disque soit l’équivalent de la plus merveilleuse des pâtisseries, c’est sa capacité à relever le niveau de la scène house française qui m’a poussé à vous en parler, une scène française qui, je dois le dire, m’emmerde bien trop souvent. Parce que bien trop souvent elle se contente de prendre un sample de soul ou de funk, d’y coller un kick et un charlé et de sortir ça en white label en 15 exemplaires, histoire de faire monter les enchères sur Discogs. Même qu’au début Folamour ne faisait pas exception mais s’est rattrapé, nouvelle preuve en est avec ce disque qui sent le travail, les arrangements ingénieux, l’énergie brute délicieusement crade des dancefloors et indéniablement la pop, la recherche de plaire à travers de véritables chansons et pas que des tracks de DJ. C’est cette facette de Folamour qui est différenciante, celle qui rend ce disque assez irresistible et qui lui donne aussi son nom de scène, « Folamour » étant une référence au film de Stanley Kubrick et dont Bruno dira, je cite : « un nom qui fait très pop tout en produisant quelque chose de plutôt underground ». Un mélange jamais facile à exécuter qu’il fait ici très bien.

Chronique parue dans l’émission « Chaos sur le ring » du 6 février 2019 sur Radio Néo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s