La playlist de Zombie Zombie : un impeccable bazar

Zombie Zombie, mais surtout ovni ovni

Cela fait près de dix ans qu’existe Zombie Zombie et l’on ne sait toujours pas ce que c’est que ce groupe. Bien sûr, Zombie Zombie c’est à l’origine un duo, nouvellement trio, composé d’Etienne Jaumet (machines, saxophone), Cosmic Neman (batterie, effets, voix) et Dr Schonberg (percussions, trompette). C’est aussi l’une des figures de proue du label français Versatile, dont son fondateur Gilb’R, accompagné de Jaumet en personne, ne se souviennent probablement pas d’avoir pris un verre dans la demeure de votre humble serviteur voilà presque quatre ans maintenant, des suites d’un DJ set à la patinoire Pailleron et d’un heureux concours de circonstances. Bref, je voulais surtout vous parler de surprise avec la participation au mixage de ce dernier disque, Livity, par le génial I:Cube ainsi que du dessinateur et fondateur de la revue Metal Hurlant Philippe Druillet à l’artwork.

Lire aussi : Mais enfin, pourquoi I:Cube n’a-t-il pas la reconnaissance qu’il mérite ?

Mais en réalité, Zombie Zombie c’est surtout ovni ovni. Objet musical non identifié depuis leur premier album A Land For Renegades en 2007, le trio déroule ici encore un torrent de mots qui n’ont normalement rien à faire ensemble comme kautrock, science-fiction, hip-hop old school, métal en fusion, jazz, techno, rock progressif, films d’horreur, sang, sueur, psychédélisme, la jungle, synthétiseurs analogiques, énergie organique ou concept rastafari (pour le mot « livity « ). Les mêmes mots qui frappent plus fort encore en live, car c’est bien sur scène que le groupe prend tout son sens.

Finalement, on pourra dire que Zombie Zombie c’est ça, l’invisible et pourtant palpable énergie émanante d’un interminable boeuf men/machines qui, pour les sept titres de Livity, se sera faite capturer en sept jours aux studios Red Bull à Paris.

Mais quand ils ne jouent pas, qu’écoutent les Zombie Zombie et qu’est-ce qui les ont inspiré pour ce cinquième album ? La Pieuvre leur a posé la question, en dix morceaux commentés :

Pour afficher la tracklist complète, cliquez sur a.png du lecteur ci-dessous :

  • Etienne Jaumet

1/ Lino Capra Vaccina – Antico Adagio
Cet album de Lino Capra Vaccina m’accompagne depuis deux ans sans que j’en arrive à épuiser sa magie. Il vient d’être à nouveau réédité.

2/ Drexciya – Dr. Blowfins’ Black Storm Stabilizing Spheres
J’envie à Drexciya son efficacité. Avec un minimum de son, de rythme et de mélodie, ils possèdent un son bien à eux, intemporel et imparable.

3/ Mac DeMarco – On the Level
Mac DeMarco sait écrire des chansons. J’adore comment il arrive à faire sonner ses chansons écrites dans sa chambre ainsi que sa désinvolture loufoque.

4/ Colin Stetson – Spindrift
Colin Stetson a un son bien à lui. Il prouve à lui seul que l’on peut encore aujourd’hui inventer de nouvelles choses même avec un instrument aussi ancien que le saxophone.

  • Cosmic Neman

5/ Stereolab & Nurse With Wound – Simple Headphone Mind
Un superbe maxi sorti dans les années 90. Une collaboration très réussie de deux groupes que j’ai beaucoup écoutés séparément à l’époque aussi, Nurse With Wound apportant un côté plus étrange à la musique de Stereolab. Ça n’a pas pris une ride et ça résume tout ce qu’on aime dans Zombie Zombie, mélange parfait de musique électronique et psychédélique.

6/ James Chance & The Blacks (August Darnell Remix) – Contort Yourself
La version d’August Darnell amène la musique de James Chance ailleurs, un mélange disco/punk/no wave qui a inspiré le titre « Looose » sur notre album.

7/ Art Ensemble of Chicago – Theme De Yoyo
Les moments free des sax de Roscoe Mitchell et Joseph Jarman mêlés à la trompette de Lester Bowie tout en restant dans le groove du morceau m’ont toujours épaté et sont aussi une inspiration pour les cuivres de « Looose » avec le Dr Schonberg à la trompette et Etienne Jaumet au sax.

8/ Experimental Audio Research – Transistor Music for Ring Modulators and Tremolo
Grands fans de Sonic Boom, de Spacemen 3 à Spectrum – avec qui nous avons eu la chance de jouer à plusieurs reprises – son projet EAR plus orienté « drones » au synthé modulaire est tout aussi passionnant. Il était une des rares personnes à faire ça dans les années 90, alors qu’aujourd’hui on a l’impression que tout le monde a son kit de synthé modulaire dans sa chambre.

  • Doctor Schonberg

9/ Iannis Xenakis – Orient-Occident
Pour les textures, les rythmiques, le cri du félin et le côté tribal qui peuvent rappeler l’univers sombre et organique de Zombie Zombie.

10/ Tangerine Dream – Sorcerer
Nous sommes tous fan de Sorcerer. William Friedkin fait appel à Tangerine Dream pendant qu’il réalise le film. Ils composent la BO sans avoir vu les images. Friedkin la diffuse sur le tournage et plonge toute l’équipe dans une ambiance aussi angoissante que planante, au cœur de la jungle. Une atmosphère qui nous a inspiré pour notre disque.

 

Zombie Zombie Crédit Red Bull Studios Paris : Philippe Lévy
©Red Bull Studios Paris / Philippe Lévy

Livity de Zombie Zombie, le 20 octobre 2017 sur Versatile

ZZ_Livity_Cover_HD.jpeg
Artwork par Philippe Druillet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s